Image A partir de quelle température un chien a-t-il froid ?

A partir de quelle température un chien a-t-il froid ?

Température chien

Bien que les chiens soient des animaux coriaces, ils peuvent toujours ressentir le froid. Grâce à leur fourrure bien fournie, ils sont protégés des intempéries.

Le chien résiste au froid, car sa température corporelle avoisine les 39°. Malgré tout, lorsque les températures sont trop basses, certaines races sont plus sensibles.

Des précautions méritent alors d'être prises, surtout lors des grands froids. Pour cela, il faudrait par exemple éviter la tonte, limiter la durée des promenades ou donner aux chiens une alimentation plus riche. Voici donc quelques informations utiles pour savoir à partir de quelle température un chien a froid.

Certains chiens sont mal à l'aise dès que la température est inférieure à 5°

Les chiens les plus vulnérables vont être incommodés lorsque la température est inférieure à 5°. À cette température, ils deviennent plus sensibles.

  • Leurs réactions méritent d'être suivies dès que la température baisse pour que les précautions puissent être prises à temps. Ils réagissent différemment face au froid.
  • Ces réactions sont les suivantes : soit ils grelottent, se figent et refusent d'avancer, soit ils s'arrêtent intempestivement durant les promenades.
  • Lors des périodes de froid extrême, quand la température est négative, il faut éviter de promener un chien trop longtemps.
  • Une durée de 10 à 15 minutes conviendra si, par exemple, la température baisse à -10°.

Un des problèmes de santé qui peuvent affecter les chiens en hiver est l'hypothermie. Des symptômes vont apparaître. La température de l'animal chute sous le seuil de 38°. Le chien ne mange quasiment plus et il devient amorphe.

Les chiens sont inégaux face au froid

En période de froid hivernal, les chiens sont inégaux face au froid. Certains chiens résistent moins à de basses températures. Ceci concerne les chiots et les chiens de petite taille ainsi que ceux qui ont un pelage peu épais et fin.

Les races naines comme les Yorkshire ou les Chihuahuas en sont très sensibles. Leur petite taille leur fait plus exposer à la neige, à la glace et à l'eau.

Les lévriers qui sont des races à poil ras comptent aussi parmi ces chiens. On peut également mentionner les vieux chiens peu mobiles. À cela s'ajoutent aussi les chiens en surpoids.

Ces derniers sont mal protégés du froid, car leur embonpoint les empêche de se dépenser. Les animaux trop maigres sont aussi fragiles.

Leur maigreur ne leur permet pas de conserver la chaleur. À l'opposé, les plus résistants sont les chiens de race nordique tels que le Husky, le Chow-Chow ou bien les chiens de montagne.

La résistance face au froid dépend de différents critères

En plus de la race, d'autres critères peuvent déterminer la résistance d'un chien au froid, notamment son mode de vie. Un chien qui vit en appartement en ville est moins résistant, car il est habitué à un environnement très chauffé.

Par contre un chien sauvage ou un autre qui vit dans une maison avec un jardin est habitué à être à l'extérieur. Sa résistance est donc plus grande.

Il faut aussi tenir compte du type de froid. Il est plus aisé de supporter un froid sec plutôt qu'un froid humide. Quand le chien est exposé à un vent froid humide, la déperdition de chaleur augmente.